La lumière du soleil qui vous éclaire chaque jour produit sur vous des effets physiologiques. La lecture des quelques mots qui précèdent en a produit aussi. Quand vous lisez, ou entendez, le mot « soleil » vos pupilles se rétractent légèrement. Il en va de même pour la plupart du vocabulaire lié à la luminosité. Et au contraire, quand vous lisez « nuit » ou « obscurité », vos pupilles se dilatent légèrement.

Lire la suite